VINIFLORA® CINE™

Fermentation malolactique sans la caractéristique beurrée

VINIFLORA® CINE™ est une souche de type Oenococcus oeni citrate négative, sélectionnée pour la fermentation malolactique sans production de diacétyle (Figure 1).

VINIFLORA® CINE™ a été commercialisé en 2010 pour répondre à la demande croissante de vins fruités et équilibrés. 

VINIFLORA® CINE™ permet aux vinificateurs d'effectuer la fermentation malolactique sans produire les arômes de beurre qui sont souvent associés à la fermentation malolactique (Figure 1). D'autres bactéries malolactiques produisent du diacétyle à partir de l'acide citrique (Figure 1). Cependant, VINIFLORA® CINE™ est incapable de convertir l'acide citrique en diacétyle, puisqu'il ne possède pas les enzymes nécessaires pour capter et utiliser l'acide citrique, ce qui le rend la souche citrate négative (Figure 2). 

VINIFLORA® CINE™ est largement utilisé dans les vins blancs élégants, par exemple les chardonnays où le caractère structuré, équilibré et gouleyant prédomine.

VINIFLORA® CINE™ est aussi un produit populaire pour les vins rosés car il permet de créer un rosé équilibré et stable sans perdre les caractéristiques fruitées et fraîches d'un bon rosé. 

Ces dernières années, la tendance de consommation est de plus en plus en faveur de vins rouges frais et fruités à boire jeunes. VINIFLORA® CINE™ est idéal pour la production de ces vins puisque le vinificateur engrange les bénéfices de la sensation en bouche de la fermentation malolactique tout en conservant la pleine expression fruitée du vin.

Pour intensifier le caractère fruité global, nous recommandons d'associer VINIFLORA® FROOTZEN® et VINIFLORA® CINE™.

VINIFLORA® CINE™ peut être utilisé pour une co-inoculation précoce ou tardive et pour une inoculation séquentielle.

Figure 1. Production de diacétyle par VINIFLORA® CINE™ comparée à VINIFLORA® CH35, VINIFLORA® CH11 et un témoin sans fermentation malolactique

Figure 2. Inoculation de VINIFLORA® CINE™ et de VINIFLORA® OENOS : dans du pinot blanc, pH 3,4, alc. 13 % v/v et TSO2 10 ppm montrant une dégradation de l'acide malique et l'absence de consommation d' acide citrique avec CINE™

Partager