Chr. Hansen révèle le mécanisme scientifique à l’origine du succès de la bioprotection par fermentation pour retarder l'altération des aliments

Le recours à des cultures alimentaires aux effets bioprotecteurs se généralise, et ce pour une bonne raison. La bioprotection par la fermentation – comme celle de Chr. FRESHQ® de Chr. Hansen, contribue à lutter contre l'altération des aliments et à étendre leur durée de conservation, à réduire les déchets et permet aux consommateurs de tirer le maximum des aliments qu'ils achètent. Si on sait depuis longtemps que les bactéries lactiques retardent la dégradation des aliments, leur mécanisme d'action était jusqu'alors mal compris.

Chr. Hansen a été la première à révéler le mécanisme responsable du retard de prolifération des levures et moisissures dans les produits laitiers fermentés. Ses recherches ont permis de découvrir que ces souches de bactéries lactiques font concurrence aux contaminants dans leur recherche de manganèse, un nutriment spécifique, et parviennent ainsi efficacement à les affamer. Ce mode d'action contribue à préserver la fraîcheur des aliments et retarde leur détérioration, et donc la pourriture liée aux levures et aux moisissures.  Notre équipe de scientifiques a travaillé en interne pour identifier le « transporteur » qui capture le manganèse dans les cultures alimentaires FRESHQ®. Puis, en coopération avec l'Université de Caroline du Nord aux États-Unis, le mécanisme a été démontré au niveau génétique.

Nous sommes fiers de partager ces résultats qui sont significatifs et publiés dans un article de la revue prestigieuse qu'est l'Applied and Environmental Microbiology Journal.

To view this content consent for functional cookies needs to be given. Click this text to open the consent form.


Nous sommes leader de notre secteur dans l'utilisation de la fermentation pour une plus grande fraîcheur des aliments

Peter Thoeysen, Directeur du département Bioprotection laitière de Chr. Hansen, considère cette découverte comme une solution changeant la donne du travail réalisé par la société dans ce domaine : « Nous tirons parti des ressources de la nature pour aider nos clients à consolider leurs marques, à améliorer la qualité de leurs produits et à réduire les déchets alimentaires tout en répondant aux demandes du marché en faveur de vrais aliments contenant moins d’ingrédients artificiels. Nous sommes maintenant capables de comprendre exactement, sur le plan scientifique, comment des cultures vivantes préservent la fraîcheur des aliments. En nous projetant dans l'avenir, cette réussite nous permettra de mieux aider nos clients en fournissant des solutions de qualité supérieure pour un nombre croissant de types d'aliments. Cette découverte contribue à consolider notre rôle de leader en matière de promotion de la bioprotection des aliments par la fermentation grâce à notre utilisation de la capacité qu'ont les bonnes bactéries à rendre les bons aliments encore meilleurs et à préserver leur fraîcheur plus longtemps. »



Envie d'en savoir plus sur les attitudes des consommateurs envers la consommation d'aliments durables et les déchets alimentaires ?

Consumers demand sustainable food consumption​

Find out how the growing demand for sustainable consumption challenges food producers’ ability to fight food waste and what opportunities lie ahead for those committing to sustainability.​

Date labeling can lead to food waste

As date labeling is a key cause of much wasted food it is crucial to understand consumer attitudes towards yogurt with longer shelf life. Recent insights indicate promising opportunities for extending shelf life and communicating about it to support consumers’ fight against food waste.

Extending the shelf life of yogurt can help consumers to reduce food waste

Too short shelf life is the key driver of food waste and makes consumers look for longer shelf life at the point of purchase. Check out our new insights in this report.

 

Partager