Réduction des coûts

Préserver la texture qui tend à disparaître pendant le processus de fabrication du yaourt

Défi sur le marché

Jusqu'à 50 % de la texture peuvent être perdus lors des processus de pompage et de cisaillement inhérents à la fabrication d'un yaourt brassé. Pour compenser la perte de texture, les fabricants de yaourts ajoutent des protéines, des agents stabilisants et épaississants à la base de lait en amont.

Ce processus de texturation est onéreux et impacte fortement le coût total – de fait, les agents texturants peuvent représenter jusqu'à 50 % du coût total de la base d'un yaourt blanc.

La solution de Chr. Hansen

Le meilleur moyen de réduire le pourcentage d'agents de texturation et de faire des économies consiste à préserver la texture formée pendant la fermentation. Un moyen d'y parvenir est la technique de remplissage à chaud. Ce processus doux permet de garder le yaourt à la température de fermentation jusqu'au moment du remplissage. 

Il avait été impossible jusqu'alors d'exploiter cette technologie car aucune culture disponible n'offrait une stabilité au pH suffisante pour la manipuler et le yaourt serait devenu trop acide.

Mais YOFLEX® ACIDIFIX™ permet de remédier à ce problème. En raison de sa stabilité inégalée en ce qui concerne la valeur pH, les producteurs de yaourts peuvent non seulement fabriquer des bases de yaourt peu acides, mais ils peuvent le faire à un coût bien moindre, ce qui est bénéfique pour leur résultat d'exploitation.

Pourquoi choisir YOFLEX® ACIDIFIX™ ?

  • Economies sur les protéines de 0,3 à 0,6 %
  • Elimination ou réduction des agents stabilisants et épaississants
  • Nul besoin d'échangeurs de chaleur à plaques et de réservoirs de solution tampon 
  • Meilleur contrôle des processus

Partager