Combinaison de souches probiotiques de Chr. UREX de Chr. Hansen

Les probiotiques les plus documentés au monde en matière de santé urogénitale féminine.

Par son association des souches probiotiquesLactobacillus rhamnosus GR-1® et Lactobacillus reuteri RC-14® (ci-après désignées par les marques déposées GR-1® et RC-14®), la combinaison de souches UREX est associée à un soutien des voies urogénitales féminines chez les adolescentes, les femmes préménopausées et ménopausées. 

La combinaison UREX regroupe les probiotiques les mieux documentés au monde en matière de santé urogénitale féminine.  

 

Comment Chr. Hansen a créé UREX 

La souche Lactobacillus rhamnosus GR-1® a été isolée en 1980 à partir de l'urètre distal d'une femme saine tandis que la souche Lactobacillus reuteri, RC-14® a été isolée en 1985 dans le vagin d'une femme saine.  

Les souches de probiotiques ont fait l'objet d'investigations intensives, allant d'études en laboratoire jusqu'à des essais cliniques randomisés, en double aveugle, contre placebo. Le premier essai portant sur la souche GR-1® a été publié en 1988, et le premier essai sur la souche RC-14® en 2001. Plus de 30 essais portant sur l'association de GR-1® et RC-14® ont été publiés.  

 

L'association de souches UREX contribue à soulager les troubles dus à un déséquilibre bactérien des voies urogénitales.

La combinaison de souches UREX a été associée à des effets bénéfiques pour les voies urogénitales féminines chez les adolescentes, les femmes préménopausées et ménopausées. La combinaison de souches UREX a montré qu’elle :

  • peut soulager les troubles dus à un déséquilibre bactérien du vagin, qu’elle soit utilisée seule ou en association avec une intervention de soin classique1-6
  • peut contribuer à établir et maintenir un pH vaginal sain3
  • peut contribuer à entretenir un microbiote vaginal sain à la suite d'un déséquilibre bactérien du vagin4
  • participe à l'équilibre du microbiote vaginal en cas de troubles liés à une surprolifération de levures8
  • peut réduire les pertes blanches8
  • peut accroître l'abondance de lactobacilles sains dans le tractus vaginal9, 2
  • peut réduire le nombre de troubles dus à un déséquilibre bactérien des voies urinaires.7

Le contrôle total de toutes les étapes de fabrication garantit l’innocuité et la qualité élevée d’UREX 

Chr. Hansen dispose d'un processus de fabrication unique qui permet d'effectuer un contrôle complet de toutes les étapes de la production de nos souches de probiotiques. Nous obtenons ainsi des souches de probiotiques alliant sécurité et très haute qualité.  

En Europe, Lactobacillus rhamnosus et Lactobacillus reuteri ont obtenu depuis le statut de Présomption d'Innocuité Reconnue (QPS) délivré par l'EFSA (l'autorité européenne de sécurité alimentaire), ce statut étant accordé au niveau de l'espèce.  

Les souches probiotiques UREX ont été consommées par des adolescentes, des femmes préménopausées et ménopausées ainsi que par des femmes enceintes, sans aucun problème de sécurité d'utilisation.  

 

Comment agit UREX  

Les souches UREX peuvent atténuer le déséquilibre bactérien, par exemple en produisant des substances antimicrobiennes. Les souches UREX contribuent à abaisser le pH vaginal en produisant de l’acide lactique. Et les souches UREX contribuent à réduire les biofilms nocifs.  

 


GR-1®, RC-14® et UREX sont des marques déposées de Chr. Hansen A/S.


Références 
1 Petricevic et al, European Journal of Obstetrics Gynecology and Reproductive Biology, 2008; 141(1):54–57.
2 Anukam et al, Microbes and Infection, 2006; 8(12–13):2772–2776.
3 Martinez et al, Canadian Journal of Microbiology, 2009; 55(2):133–138.
4 Vujic et al, European Journal of Obstetrics Gynecology and Reproductive Biology, 2013; 168(1):75–79.
5 Reid et al, FEMS Immunology and Medical Microbiology, 2003; 35(2):131–134.
6 Reid et al, Journal of Medicinal Food, 2004; 7(2):223–228.
7 Beerepoot et al, Archives of Internal Medicine, 2012; 172(9):704–712.
8 Martinez et al, Letters in Applied Microbiology, 2009; 48(3):269–274.
9 Macklaim et al. Microbial ecology in health and disease, 2015; 26:27799
10 Morelli et al. J Clin Gastroenterol, 2004, 38, 107-110. 


 
 

Le présent communiqué s’adresse uniquement aux entreprises et aux professionnels de la santé. Ce communiqué n’est pas destiné aux consommateurs de produits de consommation finale. Aucune mention dans cette page ne doit être interprétée comme une allégation approuvée.  

Partager