Améliorer la durée de conservation

Nos cultures alimentaires peuvent vous aider à y parvenir

Pour la seule Europe, 29 millions de tonnes de produits laitiers sont perdus ou jetés chaque année, selon une étude menée par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en 2012. A l'échelle mondiale, cela représente environ 20 % de la totalité des produits laitiers. Une partie considérable est imputable à la détérioration des aliments due à la contamination, à la dégradation des arômes et de la texture et à la stabilité en général Et dans le cas de produits probiotiques, la perte de cellules actives. 

Dans un marché gouverné par les prix et focalisé sur les coûts où la puissance d'achat des distributeurs se renforce progressivement et où les prix des produits laitiers sont bas, les laiteries ont un besoin constant de réduire les coûts et d'optimiser les processus. Avec les opportunités d'extension de la durée de conservation, les laiteries elles-mêmes peuvent tirer un grand bénéfice de l'optimisation des processus et de la logistique en s'autorisant à avoir un peu plus de temps en interne, ce qui leur permet de réduire le nombre de changements, de traiter des lots de production plus volumineux et d'améliorer les procédures d'enlèvement, de manipulation et d'expédition. D'autre part, une durée de conservation plus longue peut servir à ouvrir de nouveaux débouchés géographiques.

Chez Chr. Hansen, plusieurs de nos solutions de cultures naturelles ont été mises au point pour repousser les limites et aider les laiteries à surmonter les inconvénients lies à la durée de conservation et la détérioration des produits. Il va sans dire que tous ces résultats ont été obtenus en ayant évidemment recours à des solutions naturelles.