肠道菌群

100 nouveaux candidats pour la nouvelle génération de probiotiques

Transposition d'une science révolutionnaire en de nouvelles solutions microbiennes pour un meilleur état de santé et pour prévenir ou traiter les maladies.

Ce n'est que le mois dernier que Chr. Hansen a annoncé que 100 souches bien caractérisées, issues du microbiome humain, venaient s'ajouter à sa collection existante de souches pour former la nouvelle génération de probiotiques – leur sécurité d'utilisation a été évaluée pour la production et la formulation dans des produits commerciaux.
Cela représente une avancée scientifique majeure dans ce domaine passionnant.

Les bactéries issues du microbiome humain - des milliards de bactéries prolifèrent à l'intérieur et à l'extérieur du corps humain – ont un impact profond sur notre état physiologique. Elles peuvent être en partie responsables de la survenue d'une maladie ou, à l'inverse, du maintien en bonne santé chez certaines personnes. 

Entrée dans une période de bouleversement des soins de santé

"Nous obtenons sans cesse de nouvelles informations sur la manière dont le microbiome humain influe sur notre état de santé physique, voire sur notre santé mentale. Il existe ici une grande possibilité de mieux comprendre quelles sont les bonnes bactéries présentes dans nos intestins et de créer les conditions adéquates pour qu'elles fonctionnent à notre avantage", explique Johan van Hylckama Vlieg, vice-président de la division Innovation dans les domaines du microbiome et de la santé humaine chez Chr. Hansen.

"Je suis vraiment convaincu que nous entrons dans une période de bouleversement des soins de santé en général, autant dans notre réflexion sur les solutions préventives, que sur les traitements et approches curatives. Un jour peut-être, nous envisagerons les soins de santé avant et après le microbiome humain – tout comme les antibiotiques ont complètement changé l'horizon !"

Résolution des problèmes de sécurité et d'industrialisation

Le développement de souches bactériennes issues du microbiome humain pour en faire la prochaine génération de probiotiques destinés aux préparations alimentaires, aux compléments alimentaires, aux préparations pour nourrissons et aux produits pharmaceutiques, est une source unique de défis à relever. La plupart des espèces concernées n'ont jamais été commercialisées. Elles étaient jusqu'à présent décrites comme étant de culture difficile et elles ont exigé des techniques de culture et de production radicalement nouvelles puisqu'elles sont intolérantes à l'oxygène.

Les 100 nouvelles souches de la collection de Chr. Hansen ont été soumises à des tests pour établir leur sécurité d'emploi et leur capacité à se développer dans des milieux de croissance [une substance conçue pour favoriser la croissance des micro-organismes].

"Notre évaluation de leur sécurité d'emploi incluait des tests d'absence de résistance aux antibiotiques et de facteurs de virulence [molécules produites par les bactéries qui accroissent leur capacité à infecter ou endommager les tissus humains].

Nous avons également étudié leur capacité de croissance dans des milieux industriels ainsi que leur sensibilité à l'oxygène. Et nous avons aussi testé la capacité des souches à impacter le système immunitaire", explique Gemma Henderson, chargée de recherche.

"Nous avons maintenant une liste réduite de souches qui, selon nous, vont présenter un intérêt majeur pour les novateurs dans le domaine du microbiome humain qui cherchent à élaborer la prochaine génération de probiotiques et des biothérapies vivantes. Notre objectif consiste à aider nos clients et partenaires à faire passer ces nouvelles souches documentées du laboratoire à la pratique clinique", conclut Gemma Henderson.

Partenariats académiques

Les travaux ont été effectués en partenariat entre Chr. Hansen et trois instituts universitaires – Gut Health, The Rowett Institute, Université d'Aberdeen; Host-Microbe Interactomics, Université et centre de recherche dde Wageningue ; et Medical Microbiology, UMCG, Université de Groningue.

Partager