Combinaison de souches probiotiques de Chr. Lactobacillus rhamnosus, LGG®, de Chr. Hansen

La souche probiotique la plus documentée au monde

Lactobacillus rhamnosus, LGG® ((ci-après désigné par l’utilisation de la marque commerciale LGG® ) est la souche probiotique la plus documentée au monde. La souche LGG® est utilisée dans le monde entier depuis 1990 en tant qu’ingrédient dans les compléments alimentaires et diététiques, sans aucun problème de sécurité.  

Elle a fait l'objet d'études extensives dans des domaines de santé variés, chez les nouveau-nés,1 les prématurés,2 les enfants,3, 4, 5 les femmes enceintes,6, 7les adultes8 et les personnes âgées9sans aucun problème de sécurité.  

La souche LGG® a été décrite dans plus de 250°publications d'études scientifiques menées sur la population humaine.  

 

Tolérance élevée à la bile et aux acides 

Des études en laboratoire ont montré que la souche probiotique LGG® a une tolérance élevée à la bile et aux acides, ce qui peut s'avérer important pour survivre au passage dans le tractus gastro-intestinal et pour ses effets bénéfiques potentiels. (Réf. : données provenant du département Développement Santé humaine de Chr. Hansen). 

La souche LGG® participe à la fonction de barrière intestinale en contribuant à l’intégrité intestinale et en soutenant le système immunitaire. (Réf. : données provenant du département Développement Santé humaine de Chr. Hansen).  

 

Les domaines de santé chez l’enfant qui ont été les plus étudiés avec la souche LGG®  sont les suivants : 

  • Selles molles et aqueuses 
    LGG® a été associée à moins de cas de diarrhée,1 à des épisodes plus courts de selles molles et aqueuses5, 10, 11 et à un transit intestinal normal.3, 11  

  • Problèmes de santé liés à une hospitalisation  
    LGG® a été associée à moins d’affections gastro-intestinales liées à l’hospitalisation4 et à moins de cas de gêne respiratoire pouvant survenir après une hospitalisation.

  • Problèmes immunitaires liés à la santé respiratoire  
    LGG® a été associée à moins de difficultés respiratoires,4 , 12 à moins de cas de difficultés respiratoires de plus de trois jours,4, 12 et à un nombre significativement réduit de jours accompagnés de signes de gêne respiratoire.11  

  • Santé buccodentaire  
    Sur la base d’une évaluation scientifique et microbiologique, LGG® a été associée à des dents plus saines13 et à un nombre réduit de bactéries spécifiques contribuant à une mauvaise santé buccodentaire.14  


Les domaines de santé les plus recherchés pour la souche LGG®  en ce qui concerne la population adulte, sont notamment :  

  • La diarrhée du voyageur  
    LGG® a été associée à une réduction de l’incidence des épisodes de selles molles que les voyageurs connaissent généralement lorsqu’ils se déplacent dans des pays, régions ou zones présentant un risque d’exposition accru à des bactéries inconnues.8 

  • Santé immunitaire 
    La supplémentation probiotique LGG® a été associée à des taux significativement plus élevés d’anticorps (protéines naturelles participant au fonctionnement du système immunitaire), ce qui suggère une action bénéfique du probiotique pour la santé immunitaire.15  
 


Seul Chr. Hansen peut offrir la vraie souche LGG® 

Chr. Hansen utilise un séquençage de pointe pour générer une séquence fermée du génome de référence de la souche probiotique LGG®.  Les résultats et les séquences génomiques ont été validés et approuvés par un tiers indépendant. La souche de production Valio et Chr. Hansen est restée stable et identique sur le plan génomique durant ces 25 dernières années. 

En 2019, on a observé que le dépôt de référence ATCC de LGG (ATCC53103) n'était pas identique sur le plan génomique à la souche de production LGG® de Chr. Hansen ou à la séquence LGG publiée.16 C'est pourquoi la souche de production LGG® de Chr. Hansen a été déposée dans la collection de cultures de l'autorité de dépôt DSMZ (DSM33156). 

 

  • la souche LGG® fournie par Chr. Hansen présente une stabilité génomique parfaite depuis 25 ans 
    La souche probiotique de Chr. la souche probiotique de Chr. Hansen est restée stable et identique sur le plan génomique durant ces 25 dernières années. 
  • La vraie souche LGG® produite par Chr. Hansen est celle qui est utilisée dans plus de 75 % de toutes les publications d’essais cliniques.
    Valio ou Chr. Hansen ont fourni la souche LGG® pour la réalisation de plus de 75 % des publications d'études cliniques sur Lactobacillus rhamnosus GG. Autrement dit, dans moins de 25 % des publications, la souche utilisée provenait d'un autre fournisseur ou était d'origine inconnue. 

  • Les résultats et les séquences fournis ont été approuvés par des tiers indépendants.
    Les résultats de notre analyse du génome et de la séquence ont été validés et approuvés par un tiers indépendant. 

  • La souche LGG® de Chr. Hansen reste stable pendant trois ans à des températures maximales de 30 degrés (zone 4b).


La souche probiotique LGG®  est sans danger pour la consommation humaine. Elle a obtenu le statut de présomption d’innocuité reconnue (QPS) en Europe17 et a été « généralement reconnue comme sûre » par la FDA (l'autorité réglementaire des médicaments et des aliments) aux États-Unis,18 sans aucun problème de sécurité. 



LGG® est une marque déposée de Chr. Hansen A/S.


Références

1 Arvola T, et al. Pediatrics. 1999;104(5):e64.
2 Underwood MA, et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2009;48(2):216-25.
3 Vanderhoof JA, et al. The Journal of Pediatrics. 1999;135(5):564-8.
4 Hojsak I, et al. Pediatrics. 2010;125(5):e1171-7.
5 Isolauri E, et al.Pediatrics. 1991;88(1):90-7.
6 Gueimonde M, et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2006;42(2):166-70.7. Lahtinen SJ, et al. J Allergy Clin Immunol. 2009;123(2):499-5019. Hatakka K, et al. J Dent Res. 2007;86(2):125-30.
10 Sindhu KNC, et al. Clinical infectious diseases : an official publication of the Infectious Diseases Society of America. 2014;58(8):1107-15.
11 Aggarwal S, et al. Indian J Med Res. 2014;139(3):379-85.
12 Hojsak I, et al. Clin Nutr. 2010;29(3):312-6.
13 Nase L, et al. Caries Res. 2001;35(6):412-20.
14 Glavina D, et al. Coll Antropol. 2012;36(1):129-32.
15 Davidson LE, et al. Eur J Clin Nutr. 2011;65(4):501-7.
16 Vos WM. 2009. Proc Natl Acad Sci United States Am 106:17193 –17198.
17 EFSA Panel on Biological Hazards (BIOHAZ). EFSA Journal. 2015;13:4331.
18 Food and Drug Administration. GRAS Notice No GRN 000049. 2002.

 

 

Le présent communiqué s’adresse uniquement aux entreprises et aux professionnels de la santé. Ce communiqué n’est pas destiné aux consommateurs de produits de consommation finale. Aucune mention dans cette page ne doit être interprétée comme une allégation approuvée.  

Partager