Interview avec la doctorante Silvia Lopez

Moyennant l'évaluation et l'application des nombreuses souches bactériennes de Chr. Hansen, Silvia s'efforce de trouver une souche candidate susceptible de favoriser un bon déroulement de la fonction hépatique. Découvrez ce qui la motive dans ce projet et pourquoi elle a choisi de travailler avec Chr. Hansen pour son doctorat.

À propos de Silvia Lopez

Âge : 28 ans

Formation :
Licence es sciences Nutrition et diététique
Maîtrise es sciences Nutrition et santé. Option digestion des aliments et santé 
Deuxième année de doctorat en microbiologie

Universités : 
Escuela de Dietética y Nutrición, Mexico
Université de Wageningen aux Pays-Bas
Université d'Iéna en Allemagne

 

Pourquoi avez-vous choisi de travailler chez Chr. Hansen pour votre doctorat ?

Je rêve depuis toujours de développer un produit qui pourrait aider les gens à améliorer leur état de santé. J'ai eu du mal à trouver le bon endroit pour concrétiser mes idées, mes projets et mes objectifs. Mais Chr. Hansen s'est avéré être l'entreprise idéale du fait qu'elle est un pionnier et un leader dans les domaines des ingrédients alimentaires et du développement durable, et qu'elle affiche une ambition et une vision clairement définies en faveur de la recherche sur la santé humaine.

 

Quand avez-vous commencé à travailler chez Chr. Hansen si particulier ?

J'ai commencé en novembre 2019. Je fais partie du projetBestTreat, qui entre dans le cadre d'un consortium européen appelé « Réseau de formation innovant Marie Skłodowska-Curie ». Chez Chr. Hansen, je travaille sur le site de Hørsholm, où je mène toutes mes expériences et mes recherches, et je suis aussi inscrite à l'Université d'Iéna en Allemagne. Une partie de mon programme comprend également un stage de recherche au Centre médical d'Amsterdam.

 

De quoi traite votre sujet de recherche et pour quelles raisons le trouvez-vous intéressant ?

Mon projet porte sur l'évaluation des nombreuses souches bactériennes de Chr. Hansen et l'application de différentes techniques moléculaires pour identifier une souche candidate susceptible de favoriser un bon déroulement de la fonction hépatique. C'est une grande opportunité de bénéficier d'une expérience pratique et de s'épanouir dans la recherche tout en comblant le fossé séparant l'industrie et le monde universitaire.

 

Comment vivez-vous le travail d'équipe et l'émulation avec vos collègues°?

Le travail d'équipe au sein du département de recherche sur la santé humaine est absolument fascinant. Je me suis sentie accueillie et soutenue par mes collègues à tous points de vue dès le premier jour. Ils ont tous des parcours et des expériences différents, on peut donc toujours apprendre quelque de nouveau à leur contact et ils sont disponibles en permanence pour aider, guider et partager leurs connaissances. J'admire également leur éthique de travail – mes collègues sont vraiment motivés et travaillent dur, ce qui rend mon environnement de travail exaltant.

 

Quel est le point le plus positif dans la préparation d'une thèse de doctorat chez Chr. Hansen? / Selon vous, qu'est-ce qui rend le travail chez Chr. Hansen si particulier ?

Jusqu'à présent, la rédaction de ma thèse ici a été une grande source de joie et de défis positifs. J'apprécie également les nombreux conseils d'experts qui me permettent de perfectionner mes compétences et de promouvoir ma carrière de chercheuse scientifique.

C'est ma première expérience professionnelle dans le monde industriel, mais j'étais été surprise par l'attention portée aux salariés de l'entreprise, notamment pendant cette période chaotique de pandémie de COVID-19. J'apprécie également l'ouverture d'esprit et la transparence de l'entreprise, ainsi que la manière dont elle nous prend tous en compte, quels que soient notre poste et notre fonction au sein de Chr. Hansen.

 

Partager