Nous utilisons des cookies pour optimiser le site internet. En poursuivant votre navigation sur ce site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre politique concernant l'utilisation de cookies.

Imprimir Partager

Pourquoi des bactéries pour les récoltes ?

Alors que la demande alimentaire est en augmentation à l'échelle mondiale, le secteur agricole est confronté au double défi d'accroître la productivité tout en réduisant son impact environnemental. Dans le but d'aider les agriculteurs du monde entier à relever ce défi, Chr. Hansen a decidé d'investir le marché de la phytoprotection qui est en croissance rapide.

Nourrir la planète en 2050

Le secteur agricole mondial va devoir relever un immense défi en termes de productivité dans les années à venir. Selon l'Institut des Ressources Mondiales (WRI), le secteur agricole a besoin d'augmenter les cultures agricoles de 69 % d'ici 2050 pour parvenir à nourrir la population mondiale, en expansion par rapport aux chiffres de 20061. Cela signifie que le rendement des cultures devra augmenter de plus d'un tiers au cours des 44 prochaines années par rapport aux 44 dernières années. Dans le même temps, les consommateurs dans le monde entier accordent plus d'importance à la qualité des aliments, à une alimentation saine et au bien-être, tandis que les réglementations et les conditions d'enregistrement de plus en plus strictes concernant les produits phytosanitaires conventionnels contraignent l'industrie à retirer progressivement du marché de nombreux produits chimiques qui étaient le fer de lance de la croissance de la productivité depuis ces 50 dernières années.

Avec des rendements de cultures atteignant déjà des niveaux élevés et avec le changement climatique, ajoutant un stress supplémentaire en termes de productivité dans de nombreuses régions agricoles, l'industrie a besoin de solutions innovantes, bonnes pour la santé  et durables pour aider à répondre à la demande alimentaire croissante. 

Trouver les réponses dans la Nature

Une approche prometteuse concernant l'amélioration de la productivité agricole vient de la Nature elle-même, sous forme de colonies microbiennes qui vivent dans, sur et autour des végétaux. Selon l'Académie Américaine de Microbiologie, les solutions microbiennes destinées à améliorer la santé des plantes offrent un potentiel d'accroissement de la productivité agricole de 20 % et de réduction de l'emploi d'engrais et de pesticides de 20 % en l'espace de 20 ans2.

Bonnes bactéries

Les produits biologiques peuvent jouer un rôle vital pour répondre à certains grands défis de notre monde actuel. L'utilisation de biostimulants et de biopesticides est une approche prometteuse pour améliorer la productivité agricole tout en étant bénéfique pour les végétaux, la qualité des produits et l'environnement.

Ayant depuis longtemps l'ambition de tirer profit de sa plateforme microbiologique et de ses connaissances dans ce domaine pour faire partie intégrante de la solution, Chr. Hansen a conclu une alliance stratégique avec la société FMC pour pénétrer le marché de phytoprotection biologique qui est en croissance rapide. Par le biais de cette alliance, Chr. Hansen et FMC mettent en commun leurs connaissances et leur expertise pour créer un vaste portefeuille de solutions biologiques destinées aux agriculteurs du monde entier.

Vers une alternative durable pour les agriculteurs du monde entier

L'alliance repose sur une collaboration déjà existante entre Chr. Hansen et FMC, qui a abouti au lancement de NEMIX® C en 2013, le premier produit pour les cultivateurs de cannes à sucre. NEMIX® C a déjà prouvé son potentiel d'augmentation de 10 % du rendement des cultures de cannes à sucre par une optimisation du développement des raciness et de la protection. C'est un produit purement biologique. Cette alliance évoluera vers d'autres zones géographiques et types de cultures en proposant des produits existants et nouveaux.

Qu'est-ce que les microbes et quel rôle jouent-ils dans la protection des végétaux ?

Les microbes dans la fonction du sol sont très semblables au  microbiome humain, qui participe à la dégradation des aliments, à l'accès aux nutriments et à la défense contre les envahisseurs nuisibles. L'analyse génétique aide à mettre à jour de nouvelles informations sur le lien entre les microbes et la protection des végétaux, en donnant des indices sur les raisons pour lesquelles les bactéries, champignons ou virus peuvent aider les végétaux à résister à des conditions insalubres, comme la chaleur, la sécheresse et les maladies.

1 WRI: Document de travail "Crop Breeding: Renouvellement de l'engagement mondial, document de travail
2 "How Microbes can help feed the world", American Academy of Microbiology, 2012 (Comment les microbes peuvent aider à nourrir le monde)

Que recherchez-vous ?

Partager cette page

Selectionner votre langue
/**/